Equipe:
Durée: 100‘
Genre: Drame
Date de sortie: 07/11/2006
(cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Alors qu'elle revient tout juste de vacances, Lili apprend que son frère jumeau, Loic, à peine revenu chez lui, s'est heurté à son père et a claqué la porte. Peu à peu, Lili s'inquiète de son absence et du fait qu'au bout de quelques jours, il ne la rappelle pas...

Notre critique:

Après un L'EQUIPIER très réussi, Philippe Lioret confirme avec ce JE VAIS BIEN, NE T'EN FAIS PAS tout le bien que l'on pensait de lui. Choisissant des sujets forts et originaux, cet ancien ingénieur du son reconverti en réalisateur parvient à intégrer mystère et réflexion dans des histoires aux personnages bien bâtis. Qui s'en plaindra?

JE VAIS BIEN… exploite le thème de l'absence pire que la mort, absence qui entraîne l'anorexie, la dépression chez Lili, la soeur jumelle de Loïc. Elle subit une véritable descente aux enfers avant de recevoir soudain des lettres providentielles de ce frère parti brutalement. La mise en scène doublée du jeu convaincant des acteurs traduit merveilleusement la langueur de l'attente qui s'installe dans les esprits. Et les parents semblent impuissants et apathique, englués dans un quotidien qui les empêche de s'impliquer.

Mais le scénariste et auteur du roman Olivier Adam nous réserve des surprises que Lioret distille au fur et à mesure du récit nous maintenant constamment en éveil, curieux de comprendre ce qui cloche dans cette famille: est-ce simplement le départ du frère? Un simple conflit de génération entre la fille et ses parents?

Mais une belle mise en scène sans le soutien de comédiens qui jouent juste ne vaudrait pas grand-chose… Et l'on prend donc beaucoup de plaisir à voir Kad Merad dans un beau rôle dramatique montrant ici une facette moins connue de l'amuseur compère de Olivier, à assister à une superbe interprétation de Mélanie Laurent qui crève la toile, portant le film et transcendant souvent les non dits de l'histoire ou encore de voir le soin apporté aux seconds rôles qui donnent au film toute sa qualité. Mélangeant habilement social et thriller, JE VAIS BIEN, NE T'EN FAIS PAS mérite donc le déplacement dans votre salle obscure favorite…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...