Equipe: Alain Le Henry, Christine Citti, Claude Miller, Nathan Miller, Sophie Cattani, Vincent Rottiers
Genre: Drame
Date de sortie: 29/09/2009
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

L'été... La famille Jouvet, le père, la mère et deux garçons, tous deux adoptés, est en vacances au bord de la mer. Le plus âgé des garçons, Thomas, est désespérément en quête de sa mère...

Notre critique:

Fait divers puis histoire adapté par Emmanuel Carrère et enfin, film de Claude et Nathan (son fils) Miller, JE SUIS HEUREUX QUE MA MERE SOIT VIVANTE est l’histoire d’une vie brisée pour un enfant rejeté et abandonné par sa mère, enfant qui n’a jamais réussi à combler ce vide abyssal qui l’habite.

Comme à son habitude, Claude Miller tisse un réseau d’étroites relations entre ses personnages, ne prend jamais parti mais parvient à montrer et démonter les mécanismes qui poussent Thomas dans la voie de la rébellion, puis dans celle de la quête de la mère.

Jouant sur les flashbacks entre Thomas l’adulte et Thomas l’enfant, Miller père et fils dynamisent le récit et suscite le questionnement et la réflexion du spectateur pour qu’il puisse tenter de comprendre -mais pas forcément de juger- le comportement global de Thomas.

Très bien interprété par un Vincent Rottiers (LES FEMMES DE L’OMBRE) réellement habité par son personnage en recherche de ses repères, JE SUIS HEUREUX QUE MA MERE SOIT VIVANTE est un film qui fait réfléchir sur l’adoption en général et le cas de ce fait divers en particulier.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...