Titre français: James Et La Grosse Pêche

Equipe:
Durée: 80‘
Genre:
Date de sortie: 22/10/1996
(cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

 

Notre critique:

Snif, snif… en ayant eu vent du projet d’Henry Selick, on nourrissait de grands espoirs musicaux. Le retour de Danny Elfman et peut-être une sorte de suite au chef-d’oeuvre qu’est «The Nightmare before Christmas» (initié par Tim Burton faut-il le rappeler?). Flop! Coup dans l’eau, puisque cet Randy -Toy Story- Newman qui reprend le flambeau non sans dénigrer le travail de D.Elfman sur le précédent métrage de H.Selick. Ca ressemble à du Elfman, mais avec la magie en moins. Et tout amateur que vous soyez, vous connaissez l’importance des moments de magie musicale dans les compos du grand Danny. La B.O. n’est pas mauvaise, au contraire, elle plutôt agréable, mais il y a un manque. L’importance des paroles n’est plus la même, la folie et la créativité ne semblent plus faire partie de cette entité crée par deux êtres hors du commun Danny Elfman et Tim Burton. Dommage!

 

A propos de l'auteur

Journaliste