Equipe:
Durée: 90‘
Genre: Comédie
Date de sortie: 28/01/2014
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Dans un pays totalitaire imaginaire dirigé par la générale Bubune XVI et dans lequel les hommes sont des quasi esclaves, Jacky, un jeune homme, ne rêve que d’une seule chose: se marier avec la colonel Bubune XVII, fille de l’actuelle générale.

Notre critique:

On peut dire que cette semaine de cinéma voit deux facettes bien différentes (peut-être pas tant que ça finalement) du talent de Charlotte Gainsbourg qui, à côté (hasard de programmation) de NYMPHOMANIAC II, se complait ici dans une comédie que l’on peut qualifier sans hésiter d’Objet Cinématographique Non Identifié!
En effet, JACKY AU ROYAUME DES FILLES ne ressemble à rien d’autre dans le paysage du cinéma français du moment! Sorte de parabole sur le totalitarisme et sur la société patriarcale, le film fait immédiatement pensé à un sketch des Nuls de la grande époque Canal +.
Mais les comparaisons ne s’arrêtent pas là puisqu’en plus, le héros du film, Jacky, joué par Vincent Lacoste (le Goudurix d’ASTERIX ET OBELIX: AU SERVICE DE SA MAJESTE), se révèle en fait être carrément une sorte de Cendrillon version masculine qui gravira les échelons jusqu’au plus haut sommet de la dictature.
Et comme si cela ne suffisait pas, une révélation finale encore plus OVNI que le reste est une belle claque aux opposants du mariage homosexuel.
Vous l’aurez compris, certains vont détester cet imbroglio, ce mélange incongru et d’autres vont adorer le pamphlet, la fable et la parabole… De beaux débats en perspective!

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...