Equipe:
Durée: 124‘
Genre: Film d'aventures fantastiques
Date de sortie: 27/04/2010
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Moscou. Pendant qu'aux USA Tony Stark avoue publiquement aux chaînes de télé qu'il est Iron Man, Ivan Vanko ferme les yeux de son père qui vient de mourir et décide de le venger d'avoir été évincé de Stark Industries dans les années 60 alors que la firme était tenu par Howard Stark...

Notre critique:

Et voilà le deuxième opus de la célèbre boîte de conserve de Marvel mis en scène à nouveau par Jon Favreau dont ce n’est après tout que le 5e long métrage de cinéma. Pas de surprises au menu puisque l’on reprend presque les mêmes et que l’on continue l’histoire là où l’on s’était arrêté dans le précédent film.
Et donc, cet IRON MAN 2 tient parfaitement ses promesses en matière d’effets spéciaux qui donnent vie au héros de papier de Marvel et qui porte à l’écran un Tony Stark plus play boy et à l’égo plus surdimensionné que jamais, parfaitement interprété par Robert Downey Jr.
Là où le bat blesse par contre, c’est que ce qui est censé être un action movie hollywoodien reste fort bavard et ne comporte finalement que trois grandes scènes d’action sur plus de deux heures de films… Cherchez l’erreur…
Et donc même si l’on prend plaisir à voir le numéro de Scarlett Johansson en l’héroine veuve noire, ou celui de Samuel Jackson en patron du S.H.I.E.L.D., Nick Fury, avec le bandeau de rigueur sur l’oeil ou encore de Mickey Rourke en super-vilain russe, IRON MAN 2, avec son scénario un peu trop facile et ses raccourcis un peu trop rapides, est un film globalement assez lent, ce qui est un comble pour ce type de blockbuster!

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...