Equipe:
Durée: 128‘
Genre:
Date de sortie: 11/04/2006
(cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Notre critique:

Vieux comparse du sieur Lee, Terence Blanchard a décidemment la classe des plus grands. Avec son film de casse (mais bien plus aussi), Spike Lee offre à son compositeur fétiche la possibilité d’explorer le jazz version funky matiné de John Barry. Lu, comme cela, certains pourraient difficilement accrocher… et pourtant c’est bien dans ses styles que nous sommes avec cette très jolie BOF. Loin du jazz-electro d’un David Holmes (les OCEAN’S 11,12 et 13(?)), Blanchard épouse impeccablement les contraintes du film de genre, respectant l’exercice imposé avec un solide respect. Il joue magnifiquement avec l’orchestre et restitue beaucoup d’ampleur et de couenne avec un son digne!
Pour ne rien gâcher, mais alors là absolument rien, Terence a supervisé l’arrangement orchestral du morceau bollywoodien qui ouvre le film: Chaiyya Chaiyya Bollywood Joint. Un vrai bonheur de b.o.!

A propos de l'auteur

Journaliste