Equipe:
Durée: 148‘
Genre: Film de science-fiction
Date de sortie: 20/07/2010
Cotation: **** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Dom Cobb est un voleur confirmé, le meilleur dans l'art difficile de l'extraction. L'extraction consiste à s'approprier les secrets précieux d'une personne, enfouis au plus profond de l'inconscient pendant qu'elle rêve et que son esprit est le plus vulnérable. Le milieu de l'espionnage industriel convoite Cobb pour ses talents et il devient très vite un fugitif recherché par toute la planète. Et c'est en fuyant ses pisteurs qu'il perd la femme qu'il aime... Mais une ultime mission pourrait lui permettre de retrouver sa vie antérieure. Au lieu de subtiliser une idée, Cobb et son équipe vont devoir en implanter une dans l'esprit d'une personne. S'ils y parviennent, cela pourrait constituer le crime parfait...
Cependant aucune stratégie n'a pu préparer l'équipe à un ennemi dangereux, qui semble avoir toujours un coup d'avance. Un ennemi que seul Cobb aurait pu éventuellement voir venir...

Notre critique:

En seulement sept films en une quinzaine d’années, le réalisateur britannique Christopher Nolan s’est fait non seulement un nom mais aussi une solide réputation tant en réalisation qu’en scénario… Révélé réellement par son deuxième long métrage, MEMENTO, un film où forme et fond sont en adéquation comme rarement vu au cinéma, Christopher Nolan n’a cessé d’étonner le public en passant avec facilité d’INSOMNIA avec Pacino à BATMAN BEGINS avec Christian Bale.
Ce septième long-métrage virevoltant sur la vague de la science-fiction à la ‘Matrix’ confirme tout le bien que l’on pense de lui. Bourré d’effets spéciaux à bon escient, INCEPTION est un film à couper le souffle mélangeant à merveille réalité et rêve, jouant sur le temps et l’espace avec une maîtrise remarquable. Le scénario, que n’aurait certainement pas renié un Philippe K. Dick, est habile sans être pour autant révolutionnaire, le film reposant malgré tout principalement sur la mise en scène et les effets spéciaux.
En héros solitaire et malheureux, Leonardo Di Caprio rentre enfin, tant au niveau physique qu’au niveau du jeu, dans des rôles plus mûrs tandis que la petite canadienne Ellen Page, héroïne de JUNO, trimballe sa frimousse et son talent au milieu des effets spéciaux.
INCEPTION est un divertissement de haut vol qui confirme Christopher Nolan dans les réalisateurs à suivre et dont il ne faut certainement rater aucun des films…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...