Titre français: Time Out

Equipe:
Genre: Film de science-fiction
Date de sortie: 22/11/2011
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Dans un futur où les gens sont modifiés génétiquement pour ne vieillir que jusqu'à 25 ans mais où ils ne peuvent en principe vivre qu'un an de plus après cet âge, le monde entier ne tourne plus qu'autour d'une seule monnaie: le temps. Will Salas qui vit avec sa mère Rachel passe ses journées à grapiller un peu de temps pour vivre la journée suivante...

Notre critique:

En seulement 4 films, Andrew Niccol, l’auteur néo-zélandais de GATTACA, s’est payé une solide réputation d’excellent scénariste et metteur en scène, avec des sujets de société (l’eugénisme, la vente d’arme, les acteurs digitaux) traité de façon incisive et dénonciatrice.
Avec IN TIME, on peut dire qu’il tenait là à nouveau une formidable fable métaphorique, le temps devenant en quelque sorte l’argent de demain. Et si il pousse d’emblée le sujet assez loin, donnant de cette société une vision très noire, Niccol dérive malheureusement au fur et à mesure. Et là où, à l’instar d’un GATTACA ou d’un LORD OF WAR, il aurait pu dénoncer les travers de notre propre société (le temps devenu une valeur économique), il se contente simplement de dériver sur des courses poursuites un peu trop hollywoodiennes pour fleurer bon l’anticipation réussie.
Et les performances de Justin Timberlake, d’Amanda Seyfried ou de Cillian Murphy ne parviennent pas à redonner un sentiment de profondeur à l’ensemble car c’est clairement plus une faiblesse du scénario que de l’interprétation qui en est la cause.
On se prend alors à souhaiter ardemment qu’Andrew Niccol ne finisse pas par tomber dans le même piège qu’un M. Night Shyamalan: celui de la facilité.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...