Equipe:
Durée: 96‘
Genre:
Date de sortie: 12/01/1999
Cotation: oo (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Ouh! Le vilain bonhomme! Attifé d'un ciré jaune, armé d'un crochet, le pêcheur revanchard est de retour... Pourtant, l'été dernier, Julie pensait avoir envoyé ad patres l'assassin de tous ses amis. Mais non! Ressuscité par l'appât du gain de quelques producteurs aux poches pas assez pleines, le criminel revient et attire les (nouveaux) copains de la belle étudiante sur une île paradisiaque. Rien que pour mieux les décimer! Y en a, j'vous jure, qui manquent vraiment d'éducation.

Notre critique:

Hélas, il n’y a pas grand chose à dire de cette pâle séquelle de I Know What You Did Last Summer. Et vous risquez de nous trouver encore plus désagréable que d’habitude! Enfin (soupir de lassitude).
Si le scénario est tarte, parce qu’il s’inspire, mal, d’un mauvais script de Kevin Williamson (l’auteur de SCREAM, quand même), faut-il le défendre? Pire… faut-il le supporter? Non. Franchement, entre nous, soit dit en passant, une demi-heure d’adolescents qui visitent un club med quasi désert, qui prennent des bains à bulles et ânonnent des banalités en sirotant un cocktail exotique, est-ce réellement ce que vous voulez voir au cinéma?
Aaaaah, si au moins y avait du thrill… ou du sang… Si peu. Le scénariste Trey Callaway est en panne d’idées et se contente de copier un genre qui a connu ses plus belles années il y a une vingt ans. Le réalisateur Danny Cannon (JUDGE DREDD) a bien du mal à insuffler un rythme dans une histoire rectiligne et plate. Heureusement, il signe quelques poursuites hautes en couleur. Mais c’est peu. rn

Seul halo lumineux dans cette galère qui prend l’eau, la jeune et jolie Jennifer Love Hewitt, dont le charme renversant réussit à lui seul à tenir quelques spectateurs en salle. Même le croquignolesque Jeffrey Combs, en tenancier d’hôtel frappadingue, ne parvient pas à émouvoir ses fans. C’est dire… rn

Conclusion. I STILL KNOW WHAT YOU DID LAST SUMMER est un navet insipide qui trouvera tout son sens dans le panier à légumes de la ménagère.
Et ne vous plaignez pas… On vous avait prévenu qu’on allait être désagréable!

A propos de l'auteur

Journaliste