Titre français: La Maison de Cire

Equipe:
Durée: 113‘
Genre: Film d’'horreur
Date de sortie: 24/05/2005
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

1974. Un enfant déjeune pendant que sa mère prépare de la cire chaude. Et son frère est attaché à sa chaise de bébé... 30 ans plus tard, une bande de copains part assister à un match de baseball en ville. En cours de route, des travaux les obligent à emprunter un détour qu'ils risquent de regretter...

Notre critique:

En 1953 sortait HOUSE OF WAX, film en 3-D, avec un Vincent Price alors au sommet de son art… 52 ans plus tard, la 3-D est oubliée et HOUSE OF WAX est devenu une série B d’horreur honnête mais sans plus, louchant d’ailleurs beaucoup plus sur MASSACRE A LA TRONÇONNEUSE (les jeunes tombant sur un groupe de cinglés) que sur la cire de Vincent…

Comme toute série B de ce type, il faut du glamour et du people, et avec Elisha Cuthbert et Paris Hilton, tout le monde est servi. Bien sûr le tout est largement saupoudré de bonnes scènes d’horreur bien gore et bien sadiques (le doigt coupé, le visage en lambeaux, etc) pour plaire aux fans du genre. Qui plus est, l’utilisation du film dans le film au début, permet de faire monter la sauce et prendre l’angoisse pour surtout ne pas lâcher le spectateur en cours de route. Après un démarrage lent, HOUSE OF WAX s’enfonce dans le gore et dans le terrifiant.
Bon, bien sûr, cela ne vole pas très haut et l’on risque bien d’entendre parler plus du strip-tease inachevé de Paris Hilton ou de son talent de ‘scream queen’ que de la qualité générale de la mise en scène, qui, pour un premier film d’un jeune réalisateur espagnol de 30 ans, Jaume Collet-Serra, est loin d’être mauvaise…

En tout cas, à voir la scène finale, les scénaristes n’ont pas lésiné sur la quantité de cire utilisée… Cela risque d’ailleurs de donner des idées au Musée Grévin…

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...