Equipe:
Durée: 90‘
Genre:
Date de sortie: 17/12/1996
Cotation: o (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Antoine Morand, caïd de la fausse monnaie, est emprisonné. Dans l'impossibilité de récupérer sa marchandise, il demande à deux de ses hommes de kidnapper Hercule et Sherlock, des chiens dressés à renifler les faux billets...

Notre critique:

Au secours!

Alors que depuis quelques temps les comédies neuneu en direct de France avaient disparu au profit de comédies plus enjouées et plus consistantes, Jeannot Szwarc (JAWS 2, LA VENGEANCE D’UNE BLONDE) nous fait littéralement un coup bas avec HERCULE ET SHERLOCK qui, à défaut de scénario et d’idées, nous propose un exercice de dressage canin même pas à la hauteur…

On se demande ce que vient faire 10 ans après dans cette galère le duo amusant de PAROLES ET MUSIQUE, Christophe Lambert et Richard Anconina. Si le ridicule tuait, ils seraient tous deux morts pour l’occasion. Le rythme artificiel du film ne fait qu’accentuer le côté faussement rocambolesque de situations convenues, destinées à incorporer les deux quadrupèdes. Même si l’on essaye d’y croire, on n’y parvient pas et le film s’enlise sans jamais parvenir à nous dérider.

En définitive, rien ne fait sortir ce film du lot des banalités, exception faite qu’il détient le premier visa de la Fondation 30 Millions d’Amis qui, à l’instar de l’American Humane, garantit que les animaux-acteurs n’ont été en aucune façon maltraités. Une garantie qui existe depuis 1939 aux Etats-Unis… Comme quoi, il n’est jamais trop tard pour bien faire!

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...