Titre français: Heimat 3 – partie 1 – The Happiest People in the World

Equipe:
Durée: 109‘
Genre: Drame
Date de sortie: 04/01/2005
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Novembre 1989. Pour Herman, c'est l'année du retour au pays de son enfance, le retour aux sources, le regard en arrière... Car pour lui, l'essentiel est de cesser de fuir et de recommencer à vivre une existence de paix et de se mettre à penser enfin au futur.

Notre critique:

C’est en janvier 1979 que le réalisateur scénariste Edgar Reitz a démarré la rédaction de la première série de HEIMAT, une saga allemande couvrant la période de 1919 à 1982. Avec ses 286 jours de tournage, ses 120.000 mètres de film, cette mini-série télé s’affirmait déjà comme l’événement de cette deuxième moitié du vingtième siècle. Mais non content de s’arrêter en si bon chemin, Edgar Reitz a continué son oeuvre titanesque en enchaînant HEIMAT 2 et maintenant HEIMAT 3 qui couvre la période de 1989 à 2000.

Oeuvre télévisuelle riche, bénéficiant avec bonheur d’un passage sur le grand écran, HEIMAT 3 dépeint une période clé de l’Allemagne, période qui démarre avec l’événement qui a changé la face du monde: la chute du mur de Berlin. Suivant les personnages déjà présents dans HEIMAT 2, Hermann Simon, le chef d’orchestre, et Clarissa Lichtblau, la cantatrice, ce 3e opus aborde bien sûr la confrontation entre l’Est et l’Ouest sous couvert de la réunification mais c’est aussi une réflexion complexe sur la vie, le couple, l’éloignement, le tout sur fond de souvenir.

Jouant avec une mise en scène classique, alternant couleur et noir et blanc, Edgar Reitz, dans HEIMAT 3, sert parfaitement son histoire et définit merveilleusement bien le mot « heimat » (pays natal, patrie) en abordant la nouvelle Allemagne qui enfin, se tourne vers son futur en tentant de se réconcilier avec son passé. A voir…

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...