Réalisation: Joel Hopkins
Interprètes: Brendan Gleeson, James Norton, Diane Keaton, Simon Callow
Scénario: Robert Festinger

Durée: 102‘
Genre: Drame
Date de sortie: 13/09/2017
Cotation: * (de ooo -restez chez vous- à **** -rdv de toute urgence au cinéma)

Hampstead en Angleterre. Emily Walters, américaine, veuve, se rend comme chaque jour dans son échoppe. Le midi, elle retourne dans son immeuble pour discuter avec la co-propriété, des voisins un peu artificiels qu’elle côtoie souvent. Sa vie n’a plus réellement de sens depuis la mort de son mari, jusqu’à ce que son chemin croise celui Donald, un SDF pas comme les autres.

Une quinquagénaire veuve dont la vie n’a plus de sens rencontre un quinquagénaire sans domicile fixe dont la vie de combat à un sens, ou comment Diane Keaton rencontre Brendan Gleeson pour la première fois dans un film.

Cette double vision des choses (devant et derrière la caméra) résume assez bien HAMPSTEAD. Si le sujet, inspiré par des faits réels de la vie de Harry Hallowes, n’est pas très original, la rencontre des deux interprètes de talent offre un face à face qui pourrait mériter le déplacement.

Mais voilà, la volonté du réalisateur Joel Hopkins (THE LOVE PUNCH) de prendre le temps pour brosser un portrait qui donne la part belle aux personnages, même si elle est compréhensible et louable, ne donne pas à HAMPSTEAD le punch qui aurait servi ce conte moderne et qui aurait vraiment permis d’apprécier le couple Keaton-Gleeson. Dommage donc pour ce qui n’est finalement qu’un téléfilm passable.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...