Equipe: Andi Matichak, Danny McBride, David Gordon Green, Jamie Lee Curtis, Jeff Fradley, Judy Greer
Durée: 106‘
Genre: Film d’'horreur
Date de sortie: 24/10/2018
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Dans le centre de réadaptation Smith’s Grove, des journalistes viennent voir et interroger Michael Myers avant qu’il ne soit transféré à Glass Hill, un centre beaucoup plus dur, décrit comme l’enfer des centres de réhabilitation...

Notre critique:

On peut dire qu’on l’attendait avec impatience cette suite de l’HALLOWEEN original de John Carpenter sorti en 1978. Ancêtre des slashers de tout poil, et à l’origine de multiples suites (5 pour être exact) et de films anniversaires (HALLOWEEN H20) ou hommage (comme celui de Rob Zombie en 2007), HALLOWEEN est avant tout un film culte. Et tout le monde sait que c’est le genre de film très difficile à refaire sans se faire écharper par les fans…

C’est David Gordon Green, un réalisateur plutôt éclectique (STRONGER, JOE, PINEAPPLE EXPRESS), qui s’y est donc collé aidé par le scénariste Danny McBride. Avec un démarrage qui boucle la boucle entre l’original et cette suite 40 ans plus tard, la mise en scène et le script rendent ainsi hommage au côté un peu brut de départ et respecte la forme du slasher en donnant à Michael Myers le loisir de faire un superbe massacre.

Plus qu’une caution de cette suite, Jamie Lee Curtis endosse de nouveau la peau de Laurie Strode, cette fois femme d’une soixantaine d’années bien décidée à défendre sa progéniture contre le diable incarnée, et c’est elle, une nouvelle fois, qui terrassera le monstre avec sa petite fille. Retour vers le passé, sans nostalgie, mais avec humilité et hommage à la clé, ce HALLOWEEN est une réussite qui donnera sans doute envie aux plus jeunes de se repencher sur le Carpenter de 78, comme l’on regarde un film d’Histoire…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...