Equipe:
Durée: 114‘
Genre: Action
Date de sortie: 20/02/2007
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Dans une fête foraine, Johnny Blaze et son père se produisent dans un spectacle de moto traversant des cercles de feu. Amoureux d'une jeune fille et fatigué des discussions avec son père, Johnny s'apprête à quitter le spectacle pour partir à l'aventure. Mais, apprenant que son père à un cancer en phase terminale, il passe un pacte avec le diable qui lui propose de guérir son père en échange de son âme...

Notre critique:

A force d'écluser les super-héros de Marvel, les studios hollywoodien se voient réduits à prendre aussi les moins connus en Europe… Le Ghost Rider fait partie de ceux-là! Ce personnage noir, sorte de Spawn avant l'heure, apparu en 1972, est en quelque sorte un suppôt de Satan qui se retourne contre son Maître. Pas franchement comique donc…

Loin de cela, GHOST RIDER, le film, sent lui plutôt l'épouvante de bazar, le tout enrobé dans une forme très ado, presque fleur bleue par moments! Les effets spéciaux font correctement leur travail d'esbroufe même si, dans le nombre, certains sont un peu trop voyants.

Le scénario et la réalisation de Mark Steve Johnson, déjà à la barre de DAREDEVIL et d'ELEKTRA (pour le scénario seulement), sont à l'envi: simplistes avec quelques intermèdes explicatifs (le fossoyeur, ex-ghost rider explique son rôle à Johnny)…

Heureusement, notre ami Nicolas Cage -on se demande d'ailleurs ce qu'il venait faire dans cette galère- ne se prend pas au sérieux et arpente le film le sourire aux lèvres, souvent goguenard et avec quelques belles touches d'humour que l'on pourrait penser toutes personnelles! A voir donc si vous n'avez rien d'autre à faire ou à attendre en DVD…

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...