Equipe:
Durée: 104‘
Genre: Drame
Date de sortie: 22/10/2013
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Gabrielle habite dans un centre avec d'autres handicapés mentaux à des degrés divers. Ils préparent ensemble un spectacle de chant qui se fera autour d'un spectacle de Robert Charlebois. Mais Gabrielle travaille aussi à l'extérieur dans une société où elle broie les anciens documents...

Notre critique:

Vainqueur du prix du public au Festival du Film Francophone de Namur en 2013, GABRIELLE est une ode à la différence bien sûr, mais aussi un hymne à la liberté et à l’autonomie des handicapés intellectuels. Tourné principalement avec des acteurs handicapés (sauf Martin, interprété par Alexandre Landry), le film s’appuie principalement sur leur rapport à la caméra et leur naturel pour faire naître l’émotion.
Et ce deuxième long métrage de Louise Archambault montre avec quel talent la réalisatrice canadienne a réussi à adapter son scénario à ses interprètes, créant avec eux une histoire de tolérance et d’amour à la fois.
Jamais voyeuriste, la mise en scène met l’accent sur l’immense volonté de vivre ‘comme tout le monde’ de ces personnes handicapées et fait passer avec beaucoup d’intensité le message formidablement porté par la lumière que dégage son interprète principale: Gabrielle Marion-Rivard.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...