Titre français: La reine des neiges II

Equipe: Chris Buck, Idina Menzel, Jennifer Lee, Jonathan Groff, Kristen Bell
Durée: 103‘
Genre: Film d'animation
Date de sortie: 20/11/2019
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Elsa et Anne jouent dans leur chambre avant d'aller dormir. Leur père et leur mère arrivent pour les border et le papa raconte alors l'histoire d'une forêt enchantée...

Notre critique:

Libérée, délivrée, ces paroles nous ont hantés durant des mois il y a 6 ans tant LA REINE DES NEIGES fut un succès populaire. Ce fut probablement le film d’animation « classique » de Disney qui a connu le plus grand succès depuis un moment. Les histoires de princesses, princes, aventures palpitantes et autres sont le cœur de l’univers Disney et tout cela avait quelque peu disparu depuis un moment. Le succès de LA REINE DES NEIGES fut immédiat, conséquence d’un retour aux sources et d’une bande musicale particulièrement marquante. La suite arrive dans nos salles, toujours avec Elsa, Anna, Kristoff, Sven et Olaf le bonhomme de neige.

Pour cette suite, FROZEN II (La reine des neiges II), Elsa va retrouver ses racines ou plutôt, celles de son père. Elle va devoir percer le mystère de la forêt enchantée car les quatre éléments se réveillent et mettent en péril son royaume. Lors de cette quête, elle va devoir faire face à de vieux ennemis, des démons intérieurs. Ce voyage va être important pour qu’elle puisse enfin comprendre qui elle est réellement et, surtout, d’où viennent ses pouvoirs.

Cette suite est celle de la maturité. Certes, le schéma narratif est des plus classiques, renouant avec d’anciennes traditions, mais, au-delà de ça, les thématiques qui sont abordées ainsi que le ton utilisé sont plus sombres. Cela reste évidemment très accessible aux enfants, le film est d’ailleurs très très prévisible pour des adultes, mais on sent affleurer de ci de là un peu plus de sérieux voire de noirceur. En effet, cette aventure ne sera pas de tout repos pour nos héros qui, chacun, ont leur propre quête interne. Pour Elsa, cela va même s’avérer dangereux, au point qu’elle va sombrer dans les ténèbres.

Ce qui a fait la réussite du premier volet est de retour, puissance mille parfois. C’est le cas des chansons, toujours plus (trop) présentes. Pas d’inquiétudes, il n’y a qu’un très court rappel à « Libérée, délivrée », on ne l’entend pas de nouveau en entier. Par contre, le film possède deux nouveaux tubes qui devraient  faire fureur auprès des enfants. Au grand désarroi des parents?!

Quoi qu’il en soit, c’est plaisant de retrouver cet univers, ces personnages (bon, Olaf, à petites doses on ne le cache pas). Globalement, cette suite est un cran au-dessus du premier volet, ce qui est un peu surprenant vu que les suites sont généralement un peu moins bonnes. Disney a pu garder le niveau du premier et même l’élever quelque peu. On ne s’en plaindra pas. FROZEN II (La reine des neiges II) est une jolie surprise qu’on n’attendait pas. C’est parfait pour la famille, petits comme grands, et donc en un mot comme en cent un film parfait avant les fêtes.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Thibault van de Werve

Ce jeune passionné de cinéma, formé entre autres au Festival du Film Fantastique de Bruxelles, affectionne en particulier Steven Spielberg, Terrence Malick et Alejandro Gonzalez Iñárritu. Il écume avec passion les visions de presse et les nombreux festivals belges, où il s'est déjà retrouvé juré (Brussels Film Festival, Festival du Film d'Amour de Mons, Festival du Film Policier de Liège...), tout en officiant par ailleurs pour les pages culturelles de La Libre Belgique.