Titre français: Une Nuit En Enfer

Equipe:
Genre:
Date de sortie: 30/07/1996
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Les frères Gecko sont deux truands. Des nuisibles sans foi ni loi, impulsifs, violents, tirant d'abord et réfléchissant après. En fuite après un casse foireux, ils prennent un pasteur et ses deux enfants en otage et foncent à un rendez-vous dans un bar louche de la frontière mexicaine. Là, à la tombée de la nuit, le bar se révèle être un repaire de vampires...

Notre critique:

Quentin Tarantino est sans conteste devenu la coqueluche d’Hollywood. A croire qu’il n’y a plus que lui qui sache écrire un scénario convenable. Il faut dire que RESERVOIR DOGS ou PULP FICTION sont des modèles du genre, presque théâtraux tant l’écriture y est omniprésente… De là à considérer que tout ce qu’il a écrit un jour ou l’autre mérite de se retrouver sur un écran, il n’y a qu’un pas que d’aucuns se sont jurés de faire coûte que coûte. C’est ainsi que des scénarios, comme celui de FROM DUSK TILL DAWN, vieux de plus de 10 ans, sont dépoussiérés et portés à l’écran.

Et c’est là que le bât blesse. Car si le film de Robert Rodriguez est loin d’être mauvais, il est malgré tout daté: on a l’impression de voir un film d’horreur du milieu des années 80 dans lequel l’ironie supplantait ou détournait souvent l’horreur et où l’on en rajoutait pour mieux séduire les fans du genre, à l’image d’un EVIL DEAD. Toujours du côté regrets, on se demandera pourquoi le film est clairement divisé en deux temps: une première partie très road-movie mâtiné de thriller et un second temps plongeant dans le type d’horreur décrit ci-dessus. Pour casser le rythme, il n’y avait pas mieux!

Ceci étant dit, FROM DUSK TILL DAWN bénéficie des prouesses de dialoguiste de Tarantino et du talent incontestable de ses interprètes, depuis Tarantino et George Clooney en passant par Juliette Lewis jusqu’à Harvey Keitel (dans le rôle du pasteur). Les effets spéciaux sont réussis et l’on ne s’ennuie pas vraiment, même si l’originalité du scénario reste franchement à prouver.

Alors, si vous êtes fans de Tarantino, accros à l’horreur pour le plaisir, allez voir sans hésiter FROM DUSK TILL DAWN. Si ce n’est pas le cas, attendez donc que l’ami Quentin nous écrive un bon petit scénario de derrière les fagots et se remette rageusement à la caméra…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...