Equipe:
Durée: 143‘
Genre: Drame
Date de sortie: 12/03/2013
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Années 50. Un groupe de jeunes collégiennes décident de créer un gang de filles nommé "foxfire" pour se révolter contre l'hégémonie des hommes dans la société. Elles sèment la pagaille partout où elles passent et tentent de redresser les torts qu'elles rencontrent en chemin...

Notre critique:

Dans le monde essentiellement machiste des années 50 aux US, des jeunes filles décident donc de former une confrérie pour se venger de ces hommes qui les manipulent ou qui les humilient. Et ce qui était au départ une simple révolte contre un ordre établi devient très vite une révolution contre tout et contre tous. Mais tout partira en vrille…
Après son excellent ENTRE LES MURS, le français Laurent Cantet adapte en anglais et avec une distribution canadienne un roman de Joyce Carol Oates qui avait déjà fait l’objet d’une adaptation en 1996 donnant d’ailleurs à l’époque à Angelina Jolie l’un de ses premiers rôles principaux.
Avec une distribution sans stars mais de qualité, FOXFIRE est en quelque sorte l’histoire d’un mouvement féministe presque anarchiste avant l’heure conduit par une jeune femme qui a la haine au ventre (formidable Raven Adamson -à suivre absolument- dans son premier rôle) et qui ne rêve que de renverser une société qu’elle abhorre.
Si Cantet assure dans sa mise en scène et dans sa direction d’acteurs, il semble moins à l’aise dans le scénario qu’il traîne un peu en longueur perdant tout la puissance dynamique qui aurait parfaitement convenu au côté anarchique du fond. Du coup, le film devient un peu trop bavard, avec des explications inutiles et redondantes, pas toujours très heureuses qui cassent complètement la fluidité de la thématique.
Dommage, car l’ensemble était plutôt séduisant et la distribution franchement intéressante mais le film aurait largement gagné à subir une petite cure d’amaigrissement pour éviter l’embonpoint des 2h20 et toutes les lenteurs qui l’accompagnent.

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...