Equipe:
Durée: 105‘
Genre: Drame policier
Date de sortie: 18/04/2006
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Jack a une femme charmante et aimante, un fils, Andy, et une fille, Sarah. Il se rend comme d'habitude à son boulot de chef de la sécurité informatique dans une grande banque. Mais ce jour-là, un collecteur de dettes vient le trouver au bureau et lui réclame une dette de jeu de 95.000 dollars. Or il n'a jamais fait aucun pari. Et pendant qu'il est à une réunion tard en soirée, sa femme et ses deux enfants sont kidnappés et séquestrés dans sa maison... Les heures suivantes vont relever du cauchemar...

Notre critique:

Le réalisateur Richard Loncraine (WIMBLEDON, FULL CIRCLE) livre avec FIREWALL un thriller technologique reposant sur l’informatique… En soi, même si l’idée est classique et se résume en final à un simple casse de banque, elle pourrait être intéressante si le récit ne reposait pas sur un Harrison Ford peu crédible en hacker cinquantenaire.

Et si la tension est bien menée, si il n’y a pas de réel temps mort, la facture du film est trop classique, simpliste et les invraisemblances informatiques et techniques ne manquent pas. Et ce n’est pas le pseudo-retournement aux trois quarts du film qui sauve de la banalité l’ensemble.

FIREWALL n’est donc pas un mauvais film mais simplement un film dispensable dont vous pouvez attendre la sortie en DVD ou en télévision…

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...