Titre français: Le Monde De Nemo

Equipe:
Durée: 104‘
Genre: Dessin animé
Date de sortie: 25/11/2003
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Coral et Marin sont deux poissons clowns heureux de vivre dans leur nouvelle anémone. Ils passent leur temps à surveiller leur 400 oeufs jusqu'au jour où une murène vide le nid de ses alevins à l'exception d'un seul: Nemo...

Notre critique:

Après avoir sillonné le monde de la surface (TOY STORY 1 et 2), celui des insectes (BUG’S LIFE) ou celui de l’imaginaire (MONSTERS INC.), voici que Pixar relève un nouveau défi: celui coloré et varié des fonds marins!

Question couleurs, le spectateur est servi! D’un bout à l’autre de ce long métrage en images de synthèse, on se croirait plongé en pleine barrière de corail australienne, ne sachant plus où donner des yeux tant tout se révèle magique… L’humour est toujours omniprésent: les bons mots fusent (le cri des mouettes en anglais: ‘mine, mine’ – à moi, à moi – est irrésistible!), les jeux sur les visages (celui de Dory notamment) sont fabuleux, les situations sont amenées avec la subtilité nécessaire au plaisir du plus grand nombre et enfin, les références aux films noirs, aux films d’horreur et à bien d’autres genres raviront les cinéphiles avertis.

Bon, bien sûr, certains passages sont parfois un peu longs (la course dans les méduses par exemple) et semblent peut-être moins soignés ou trop découpés pour être vraiment profitables mais ce ne sont que des petites gouttes amères dans un océan de bonheur.

Avec ce film Pixar continue sur sa lancée et casse la baraque au box office américain. La firme de Steve Jobs renforce ainsi sa position dominante sur le marché et devient quasi l’indispensable soutien d’un Disney dont les animations semblent s’essouffler avec les années. On ne peut leur souhaiter que du bien, pour le plaisir des petits… et des grands!

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...