Equipe:
Durée: 100‘
Genre:
Date de sortie: 10/09/2002
(cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

3 femmes, Elodie, Marianne et Natacha, voient leurs destinées se croiser tandis que leurs univers respectifs s'écroulent lentement mais sûrement. Elles retrouveront l'espoir après avoir rencontré une galerie de personnages plus déjantés les uns que les autres.

Notre critique:

FILLES PERDUES, CHEVEUX GRAS fait partie de ces films inclassables qui tentent de bouleverser les habitudes du spectateur en le baladant en tous sens. Tant et si bien, que l’on se retrouve avec un film patchwork de différentes formes cinématographiques: depuis la comédie musicale à la Demy en passant par le dessin animé jusqu’au film social.

Malheureusement, le petit côté à la Todd Solondz (STORYTELLING, HAPPINESS), les chansons rappelant Hubert Félix Théfaine (www.thiefaine.com) ou le surréalisme des situations ne parviennent pas à sortir FILLES PERDUES, CHEVEUX GRAS de l’ornière du film singulier que l’on regarde mi-amusé mi-énervé. En tout cas, il est clair que le triplé d’actrices donne tout ce qu’il peut, complété agréablement par un Charles Berling en parfait coucheur débecquetant.

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...