Equipe: Fred Willard, Kali Hawk, Marlon Wayans, Michael Tiddes, Rick Alvarez
Durée: 92‘
Genre: Comédie
Date de sortie: 16/03/2016
Cotation: oo (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Hanna Steale se rend chez le milliardaire Christian Black pour l’interviewer car sa colocataire, Kateesha, qui devait se charger de l’interview est malade. Elle pose donc les questions prévues par cette dernière à Christian, mais les réponses ne sont pas vraiment celles auxquelles elle s’attendait...

Notre critique:

Il fallait s’en douter: les mauvais films ont une fâcheuse tendance à attirer les (mauvaises) parodies. Et 50 SHADES OF GREY, surtout après avoir gagné quelques-uns des plus beaux Razzie Awards (qui récompensent les pires films, acteurs, actrices du moment), ne pouvait donc manquer d’attirer les spécialistes du genre.

Marlon Wayans, en grand spécialiste du genre (SCARY MOVIE, SCARY MOVIE 2), s’est donc attelé au scénario (à prononcer très vite, vu la qualité) de FIFTY SHADES OF BLACK où les blancs BCBG ont laissé la place aux noirs toujours BCBG mais censés être plus drôles et surtout plus iconoclastes.

Soyons très clairs, la recette est très simple: vulgarité à tous les étages, blagues salaces et/ou racistes et surtout pas une once d’intelligence dans la parodie, juste une accumulation de grossièretés sans fondement.

Les clins d’oeil s’enchaînent sur toutes les scènes (ou presque) du film original et les références feront sans doute rire (nerveusement) les moins exigeants mais malheureusement l’ensemble tombe à plat plus souvent qu’il ne fait rire ou même sourire… A une exception près: la torture de Hanna Steale par la lecture du livre… 50 Shades of Grey bien sûr!

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...