Titre français: Fast & Furious: Hobbs & Shaw

Equipe: Chris Morgan, David Leitch, Drew Pearce, Dwayne Johnson, Idris Elba, Jason Statham, Vanessa Kirby
Durée: 137‘
Genre: Film d'action
Date de sortie: 07/08/2019
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Hobbs et Shaw sont finalement obligés de s'allier pour faire face à Brixton, un méchant amélioré génétiquement...

Notre critique:

Inutile d’encore devoir présenter la saga Fast & Furious après tant d’années à succès. Après déjà huit films, et avant d’avoir droit aux épisodes 9 et 10, voici le premier spin off, FAST & FURIOUS PRESENTS: HOBBS & SHAW. Celui-ci est consacré à deux personnages aimés des fans et ayant fait leur apparition à partir du 5evolet pour Hobbs et du 7epour Shaw. Ces deux montagnes de muscles que sont Dwayne Johnson et Jason Statham se font à nouveau face. Enfin, ils devront plutôt être côte-à-côte puisqu’ils sont mandatés pour travailler ensemble face à une dangereuse menace.

On sait qu’il y a eu quelques tensions entre Dwayne Johnson et Vin Diesel sur les derniers épisodes de la saga et, comme les personnages de Hobbs et Shaw ont assez de stature que pour porter un film sur leurs seules épaules, il n’est pas surprenant de voir un spin off être mis en développement. Sachant que la saga est censée se terminer après le dixième volet, cet opus n’est sans doute pas le seul spin off à arriver dans nos salles.

Alors qu’ils se détestent cordialement -Shaw a tout de même tué un membre de l’équipe de Dominic Toretto- Hobbs et Shaw vont être amenés à devoir travailler ensemble afin d’attraper Brixton, un ancien militaire anglais qui a un passif avec Shaw. Brixton est un surhomme, un homme qui a failli mourir, et a été amélioré grâce à la technologie. Bref, c’est un costaud qui ne fait qu’une bouchée de quiconque lui fait face. La tâche sera donc loin d’être aisée pour notre duo qui va rapidement devenir un trio puisque la sœur jumelle de Shaw est impliquée dans l’histoire.

Ce genre de blockbuster est forcément le sujet à des cascades et des situations improbables, carrément over the top. C’est complètement abruti, vraiment pas malin pour deux sous mais, c’est généreux, fait à fond, avec de la bonne énergie et, par conséquent, c’est loin d’être déplaisant. L’humour joue également une grande part. Deux frères ennemis, c’est toujours propice à beaucoup de blagues dont le sujet de prédilection est souvent la différence de taille et de carrure des deux hommes. On trouve aussi quelques clins d’œil plus ou moins subtil, comme ce moment où, à la vue d’une Mini Cooper dans une cache, Shaw (joué par Jason Statham donc), indique que c’est une voiture utilisée lors d’un boulot en Italie, référence à THE ITALIAN JOB dont Statham était la star au début des années 2000.

Fast & Furious Presents: Hobbs & Shaw

Fast & Furious Presents: Hobbs & Shaw : Idris Elba dans le rôle de Brixton

Idris Elba fait un super méchant avec la classe qu’on lui connaît. Vanessa Kirby est géniale en sœur jumelle de Shaw (par contre niveau crédibilité, on repassera, les comédiens ayant vingt ans d’écart). Elle confirme tout le bien qu’on pensait d’elle depuis son rôle dans MISSION IMPOSSIBLE : FALLOUT. Les films d’action, c’est pour elle ! Enfin, le duo Dwayne Johnson/Jason Statham est imparable, parfait à tous égards. Découvrir un peu plus la personnalité, voire la sensibilité de ces personnages est, pour les fans de la saga, un moment particulièrement agréable.

FAST & FURIOUS PRESENTS: HOBBS & SHAW est un film con à souhait, tellement exagéré qu’il n’en est jamais crédible, mais généreux dans son action, son humour. Cela en fait un divertissement d’été, bien calibré comme il faut, et très plaisant.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Thibault van de Werve

Ce jeune passionné de cinéma, formé entre autres au Festival du Film Fantastique de Bruxelles, affectionne en particulier Steven Spielberg, Terrence Malick et Alejandro Gonzalez Iñárritu. Il écume avec passion les visions de presse et les nombreux festivals belges, où il s'est déjà retrouvé juré (Brussels Film Festival, Festival du Film d'Amour de Mons, Festival du Film Policier de Liège...), tout en officiant par ailleurs pour les pages culturelles de La Libre Belgique.