Titre français: Fant4stic

Equipe: Josh Trank, Kate Mara, Michael B. Jordan, Miles Teller
Durée: 100‘
Genre: Film d'action fantastique
Date de sortie: 26/08/2015
Cotation: oo (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

En cinquième primaire, le jeune Ben se lie d'amitié avec son copain de classe, Reed, un petit génie en herbe qui travaille déjà sur une machine à téléporter. 7 ans plus tard, les deux compères sont devenus associés et présentent leur machine à un concours de science...

Notre critique:

Il en va des films comme des enfants, parfois ils sont nés sous une bonne étoile, et parfois non. La naissance sur nos écrans de ce reboot (car c’est de cela qu’il s’agit) des FANTASTIC FOUR, déjà adapté au cinéma en 2005, est malheureusement pavée de disconvenues…

La première, bien avant la sortie, avait été une bande annonce montrant des choix étranges pour le casting des Fantastic Four et des décisions sur l’origine de ces derniers plutôt singulières ou en tout cas pas du tout en phase avec l’univers de Marvel. La deuxième déconvenue est survenue un peu après les premières projections et les mauvaises critiques qui suivirent. Ce fut le réalisateur Josh Trank (l’excellent auteur de CHRONICLE) qui cria haut et fort que le film qui était projeté n’était pas le sien mais un découpage en règle des 2 heures de films qu’il avait prévu, privant le scénario et sa volonté de faire quelque chose d’original de sa substance.

Et au final, la seule chose qui reste bien présente après la vision du film est une immense déception. L’univers de Marvel est complètement sens dessus dessous avec un changement radical de l’histoire des personnages et plus de la moitié du film est ainsi consacrée à présenter une histoire peu conforme à ce que les fans en connaissent, le tout sur fond de science-fiction un peu cheap (bonjour l’univers parallèle de pacotille).

Mais hélas, ce n’est pas le seul défaut de ce nouveau FANTASTIC FOUR qui pêche en plus par une dynamique de scénario et de mise en scène complètement absente (sans doute due aux coupures des studios de la Fox) et un côté mollasson catastrophique pour un thème de super-héros. Et même la dimension militaire ajoutée à l’histoire de base ne fonctionne pas et semble plaquée sur une idée de départ toute différente.

Le goût amer de ce reboot reste donc longtemps présent dans les mirettes et l’on se prend à espérer que la Fox ne tente pas de pondre un second opus, et laisse la franchise repartir entre les mains de Disney/Marvel sous peine que l’on n’entende plus jamais parler d’elle…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur