Titre français: Les animaux fantastiques

Equipe: Colin Farrell, David Yates, Eddie Redmayne, J.K. Rowling, Katherine Waterston
Durée: 133‘
Genre: Film d'aventures fantastiques
Date de sortie: 16/11/2016
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Le mage noir frappe à nouveau en Europe et Poudlard est obligé de renforcer ses mesures de sécurité pour faire face à ce que l’on considère comme une menace terroriste.

Notre critique:

Quand c’est fini, ce n’est pas encore fini. Cela pourrait être le sous-titre de ce FANTASTIC BEASTS AND WHERE TO FIND THEM, spin-off de Harry Potter issu d’un ‘livre scolaire’ fictif qui servirait aux élèves de Poudlard et écrit par un certain Newt Scamander (bien sûr le livre a été écrit par J.K.Rowling herself).

Ce ‘livre scolaire’ balaye l’ensemble du bestiaire fantastique et imaginaire lié à la saga Harry Potter, bestiaire dévoilé par un spécialiste de ce monde, Newton Scamander. C’est ce dernier qui est donc le personnage central de ce nouveau film qui se passe plus ou moins 70 ans avant l’ère Potter et que J.K. Rowling a scénarisé, entendant d’ailleurs bien décliner ce nouveau monde sur 5 films (nouveau nombre cité depuis peu par l’écrivaine britannique, puisque Warner parlait de trois films à la base).

Alors qu’en est-il de l’intérêt (hormis celui financier de la britannique) de cette nouvelle saga? Au vu de ce premier opus, on peut certainement dire que les fans d’Harry Potter qui avaient été frustrés par le manque de moments vraiment magiques dans la saga vont certainement s’y retrouver dans celle-ci où la magie à la part belle et où les effets spéciaux sont nombreux et plutôt bien réussis.

Plus adulte dans son casting avec notamment Eddie Redmayne (THE DANISH GIRL, THE THEORY OF EVERYTHING), pas très à l’aise dans son rôle de sorcier écologique, Colin Farrell (THE LOBSTER) ou encore en invité surprise dans le rôle du méchant de service, Johnny Depp (MORTDECAI, THE LONE RANGER), FANTASTIC BEASTS AND WHERE TO FIND THEM est assez dynamique dans sa mise en scène mais se comporte parfois un peu trop comme un bréviaire sur des bêtes imaginaires (notamment dans l’univers de la valise) et en devient ainsi répétitif.

Globalement donc, la sauce du divertissement prend plutôt bien et les bêtes sont à la fois amusantes et effrayantes pour retenir suffisamment l’attention du spectateur autour d’une histoire simpliste qui prépare les épisodes suivants…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...