Equipe: Michael Moore
Durée: 128‘
Genre: Documentaire
Date de sortie: 10/10/2018
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Philadelphie, 7 novembre 2016. Est-ce que c’était un rêve? Nous étions un jour avant le vote pour la présidence et tout le monde était persuadé que Trump ne serait pas Président. Les sondages donnaient 85% d’intentions de vote pour Hilary Clinton...

Notre critique:

Comme le hasard fait bien les choses (ou mal c’est selon): le 11/09/2001, les tours du WTC s’effondre sous l’assaut des avions pilotés par les terroristes islamistes alors que le 9/11/2016, Donald Trump accède au pouvoir à la tête des Etats-Unis d’Amérique. Ces deux événements ont permis au polémiste documentariste Michael Moore de pouvoir faire à 14 ans d’intervalle FAHRENHEIT 9/11 et FAHRENHEIT 11/9.

Après avoir attaqué l’après 11 septembre et l’administration de Bush, ce FAHRENEIT 11/9 permet à Michael Moore d’attaquer de front ou presque l’après élection de Donald Trump. En commençant sur le retournement totalement inattendu de l’élection présidentielle (“How the fuck did this happen?”), Michael Moore donne le ton et explique la stratégie de Trump face aux médias et face à ses électeurs.

En construisant un parallèle entre Rick Snyder, gouverneur dans le Michigan, et Donald Trump, Moore s’attaque à deux sujets: le scandale de l’eau de la ville de Flint (dans le Michigan, une des villes les plus pauvres du pays) et Trump le candidat et le Président.

Toujours aussi politique que d’habitude, le documentariste mène une accusation claire et nette qualifiant Trump de despote et de fasciste en démontant et comparant sa mécanique du pouvoir à celle des nazis. Les révoltes d’étudiants contre les armes sont aussi largement évoquées, et les critiques vis-à-vis des démocrates ne manquent pas non plus.

Comme à son habitude, dans ce FAHRENEIT 11/9, Michael Moore tape sur tout ce qui bouge et milite contre l’injustice sous toutes ses formes. On aime ou on aime pas son approche, mais il faut reconnaître que ses documentaires ont le mérite de mettre en évidence certains faits peu ragoûtants sous la présidence de Trump… 

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...