Equipe:
Durée: 91‘
Genre: Drame
Date de sortie: 01/12/2009
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Israël. La boucherie Fleischman est fermée pour cause de décès. Un homme, Aaron, force la porte, nettoie la boucherie et la rouvre... C'est le fils du décédé qui reprend la boucherie. Mais en prenant un étudiant talmudique comme apprenti, Aaron ne sait pas encore ce qui l'attend...

Notre critique:

EYES WIDE OPEN, c’est avant tout la rencontre fortuite de deux destinées qui vont tout emporter autour d’elles… Aaron ne pourra résister à la tentation d’Ezri et ce, malgré toute sa force religieuse, toute sa croyance. Sous l’impulsion de la découverte de son homosexualité, il va peu à peu balayer toute la morale religieuse qui l’enfermait dans un carcan étriqué.

Et c’est dans la douleur et la tristesse qu’il va perdre sa place dans sa communauté mais aussi dans son couple et dans sa famille. Tiraillé, déchiré, il devra faire des choix sous la pression populaire et religieuse de son quartier.

Si le sujet -la confrontation de la religion et de la sexualité- n’est pas neuf, le traitement est ici poignant et juste, admirablement interprété et le film nous montre à quel point les mentalités et surtout les religions doivent encore évoluer vers une plus grande ouverture d’esprit…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...