Equipe: Fede Alvarez, Jane Levy, Jessica Lucas, Shiloh Fernandez
Durée: 91‘
Genre: Film d’'horreur
Date de sortie: 14/05/2013
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Une fille court seul dans les bois. Elle est en sang et visiblement mal en point. Un homme la poursuit, la rattrape et l'emmène dans une grange pour être la victime d'un rituel sanglant auquel participe le père de la jeune fille...

Notre critique:

Cinq jeunes dans une cabane perdue au fond des bois… C’était le même point de départ de THE EVIL DEAD de Sam Raimi en 1981 qui, à l’époque, osait nous assener 81 minutes d’horreur pure sur les 85 minutes que durait le film. C’était une première pour Raimi comme pour le public du Festival du Film Fantastique de Paris où il était présenté en avant-première.

Depuis, sont passés des films à l’horreur purement gratuite comme HOSTEL, SAW et consort, des films où le dégoût se substitue à l’horreur ou à la frayeur. Reprendre la base de l’histoire de Raimi pour un faire un remake ou un hommage semblait donc une tâche ardue dans un monde de surenchère.

Et c’est un jeune réalisateur sud-américain, Fede Alvarez, qui s’est donc attelé à la tâche pour son premier  long métrage, sans doute avec toute la candeur d’un débutant (comme l’était Sam Raimi à l’époque). Et il faut dire que ce n’est pas si mal que ça… En mettant au goût du jour (Mia est en pleine cure de désintoxication) le récit, en variant le contexte plutôt qu’en recopiant bêtement l’original, Fede Alvarez nous fait une petit film qui sent bon les années 80 même si sa résonance dans l’histoire du cinéma d’horreur ne peut être que moindre.

Pour le reste, il est évident qu’il ne s’agit pas d’un film à mettre entre tous les yeux et que les scènes bien gore s’adressent à un public averti qui appréciera un retour aux fondamentaux de ce genre de films…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...