Equipe: Adèle Exarchopoulos, Guillaume Gallienne, Pierre Godeau, Stéphanie Cléau
Genre: Drame
Date de sortie: 16/03/2016
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Anna est conduite de la prison de Fresnes vers une maison d’arrêt pour pouvoir se rapprocher de sa famille. Alors qu’elle est à peine derrière ses nouveaux barreaux, la maison d’arrêt reçoit la visite du garde des sceaux...

Notre critique:

Deuxième film de Pierre Godeau, EPERDUMENT est très librement adapté d’un roman “Défense d’aimer”, histoire autobiographique de l’écrivain Florent Gonçalves, directeur de prison tombé éperdument amoureux d’une de ses détenues.

Très librement, car EPERDUMENT ne s’appesantit pas vraiment sur le réalisme de l’histoire, ni sur le démontage du fait divers, mais beaucoup plus sur l’histoire de sexe et d’amour que vivent deux être dans un milieu qui ne favorise pas vraiment ce type de relation, surtout entre directeur et prisonnière.

Malheureusement, en évitant toute description détaillée du monde carcéral et du fait divers, EPERDUMENT se complet dans un scénario “sexplicite » dans lequel s’épanouit bien sûr une Adèle Exarchopoulos qui, depuis LA VIE D’ADELE, a montré que les scènes nues ne la dérange pas et dans lequel un Guillaume Gallienne casse un peu son image de douceur et de sociétaire de la comédie-française.

Très démonstratif, EPERDUMENT bouscule aussi par moment la vraisemblance au profit de son histoire d’amour impossible, rendant assez difficile l’empathie du spectateur pour une histoire basée sur un fait divers. L’introduction de séquences oniriques dans le récit rajoute encore une couche à cet étonnant mélange des genres qui au fil du récit rend les choses de plus en plus difficile à croire…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...