Titre français: Entre Les Jambes

Equipe:
Durée: 115‘
Genre:
Date de sortie: 30/12/2000
(cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Javier est un talentueux scénariste-producteur séparé de sa femme. Au cours d'une séance de sexothérapie de groupe, il rencontre Miranda. Tous deux tourmentés par leurs comportements sexuels et par les mêmes angoisses, ils succomberont aux lois de la chair dans une voiture abandonnée sur un parking. Voiture dans laquelle on retrouvera le lendemain le cadavre d'un homme.

Notre critique:

Javier Bardem et Victoria Abril forment sans conteste le couple le plus sexuellement parlant du cinéma espagnol. Doté d’un tel titre – ENTRE LES JAMBES – le film qui les réunit ne pouvait parler que de sexe. Et c’est ce qu’il fait, en ajoutant une pointe de thriller comme De Palma le faisait à la grande époque.

L’intrigue est nébuleuse à souhait, les fantasmes, le rêve et la réalité se mêlent sur les notes d’une musique ressemblant à du Pino Donaggio. Pour peu, on se croirait dans PULSIONS du grand Brian De Palma où tout est question, comme ici, d’identité sexuelle. Mais Manuel Gomez Pereira n’a pas la maestria du réalisateur de SNAKE EYES et se perd quelque peu dans son intrigue, piétine, recule, hésite. De fait, tant de tergiversations ne peuvent qu’égarer le spectateur dans l’érotisme quasi littéraire de son intrigue. On y parle plus d’amour qu’on agit, laissant ainsi la personne assise confortablement dans un fauteuil fantasmer à sa guise. Ce rôle de voyeur prendra le pas sur l’histoire qui pique finalement du nez. Mais le charisme, pour ne pas dire l’intensité sexuelle, que dégagent les interprètes maintient aisément notre intérêt.

A propos de l'auteur

Journaliste