Equipe:
Durée: 115‘
Genre:
Date de sortie: 17/09/2002
Cotation: oo (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Pour Slim, serveuse dans un restaurant, tout change le jour où elle rencontre Mitch, un cadre plutôt riche. Mais après la naissance de leur fille Gracie, leur ménage bourgeois commence lentement à basculer et Mitch sombre dans la violence. Slim se décide alors à s'enfuir avec sa fille. Mais se débarrasser de l'envahissant Mitch ne sera pas aussi simple...

Notre critique:

Au départ, on dirait une comédie romantique, légèrement bluette sur les bords, le tout renforcé par des intertitres plutôt décalés. Et après vingt minutes, le film dérape vers le drame et vers le thriller, sorte de sous FATAL ATTRACTION à l’envers. Très vite on se dit alors que l’on a déjà vu ça quelque part et que le tout sent la série TV polar de 23h sur TF1.

Là où le bât blesse c’est lorsque l’on sait que le réalisateur est Michael Apted, grand spécialiste des rôles de femme, à qui l’on doit notamment NELL, GORILLAS IN THE MIST… On se demande comment ce réalisateur, si fin d’habitude, a pu se fourvoyer dans ce film dont les traits tant stylistiques que scénaristiques sont grossiers et où la prévisibilité est de mise… Très vite aussi, ENOUGH devient de plus en plus invraisemblable avec une apothéose finale lorsque Jennifer Lopez se transforme en disciple de David Carradine et de kung-fu et devient une Mata Hari aguerrie qui ouvre les portes, saute les murs comme d’autres font les courses.

Et c’est lassé, plutôt déçu, que l’on sort de la projection, en jurant, mais un peu tard…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...