Equipe:
Durée: 96‘
Genre: Drame
Date de sortie: 05/11/2013
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Remplaçant au pied levé dans la course en solitaire du Vendée Globe son ami blessé Frank Drevil, Yann Kermadec est en tête au bout de trois jours de course et entend bien le rester…

Notre critique:

Est-il besoin de dire que ce film est un hommage aux courses en solitaires et aux hommes et aux femmes exceptionnels qui osent affronter les océans? Non, car dès les premières images, le spectateur, bluffé par la beauté de ce voilier et de cette mer, ne peut qu’en être convaincu.
Et c’est bien sûr à la fois la force et la faiblesse du récit dans lequel s’est lancé Christophe Offenstein pour son premier long métrage. Si incontestablement cette compétition en mer et en solitaire a le mérite d’être très bien rendue dans ce EN SOLITAIRE, il n’en va hélas pas de même pour une histoire que l’on sent un peu artificielle tant dans sa mise en scène que dans son fil conducteur.
Les alternances entre action sur le voilier et faits et gestes sur terre finissent très rapidement par devenir complètement artificiels et même devenir lassants, d’autant plus que les passages sur mer sont plein d’enseignements sur ce type de course contre la nature et contre la solitude.
Au final, il aurait peut-être mieux valu faire un docu-fiction sur le Vendée Globe plutôt que tenter de mettre le tout dans une fiction au suspens forcé.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...