Equipe: Andrew Bampfield, August Diehl, Christian Carion, Laure Irrmann, Mathilde Seigner, Olivier Gourmet
Durée: 114‘
Genre: Drame historique
Date de sortie: 04/11/2015
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

France, mai 1940, dans la préfecture d'Arras. Paul, maire d'un petit village, ramasse le foin avec deux aides inhabituelles: un homme et son garçon qui prétendent venir de Belgique. Mais ceux-ci sont en fait allemands et ont fui leur pays...

Notre critique:

Présenté en avant-première au Festival International du Film Francophone de Namur, EN MAI, FAIS CE QU’IL TE PLAÎT est une chronique des temps de guerre qui tente une approche de celle-ci par le biais de l’exode qui précède ou suit le plus souvent le début de la guerre.

En suivant ces gens déracinés qui s’aventurent sur les routes, doutant de leurs choix, Christian Cario (JOYEUX NOEL, L’AFFAIRE FAREWELL) dépeint avec tendresse et une certaine nostalgie cette humanité prise entre misère et malheur. Il n’hésite pas ainsi à rentrer dans le drame de la guerre sans faire de concession et sans fioritures pour montrer quelles horreurs ont rencontrées ces gens en exode.

Peut-être un peu moins à l’aise que dans son JOYEUX NOEL, Christian Cario n’évite toutefois pas certains écueils dans son récit comme parfois de trop grandes coincidences (le père qui retrouve son fils presque magiquement) ou une certaine lenteur au milieu des moments clés.

Le casting est en tout cas à la hauteur des ambitions du film avec des acteurs solides comme Olivier Gourmet ou Mathilde Seignier et quelques excellentes surprises comme la jeune actrice Alice Isaaz (LA CREME DE LA CREME, UN MOMENT D’EGAREMENT) dans un rôle plutôt difficile ou Laurent Gerra très crédible en paysan simple et attaché à sa terre d’origine.

Au final, EN MAI, FAIS CE QU’IL TE PLAIT relève d’un bon spectacle tirant peut-être trop vers le téléfilm mais qui a le mérite de s’attaquer à un épisode moins connu de la 2e guerre mondiale en offrant des points de vues divers sur l’horreur de la guerre.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...