Equipe:
Durée: 97‘
Genre:
Date de sortie: 08/01/2002
Cotation: oo (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Edgar a un projet artistique: faire un film sur l'amour et les différentes étapes qui le caractérise... Au cours de ses errances à la recherche d'idées et de finances, il rencontre une jeune femme qui conviendrait parfaitement pour le rôle principal...

Notre critique:

A trop vouloir séparer la forme et le fond, Jean-Luc Godard ne parvient plus ni à maîtriser l’un ni à donner vie à l’autre. Dès lors ce n’est pas l’amour qui nous gagne mais une profonde interrogation sur le sens et sa vacuité, interrogation qui conduit hélas irrémédiablement à l’ennui le plus profond.

D’autres (dont je suis) se plongeront dans un indicible désespoir en se rappelant ce que Godard a été (PIERROT LE FOU, LE MEPRIS) pour toute une génération de cinéastes ou de critiques et ce qu’il réalise maintenant depuis environ 20 ans (SOIGNE TA DROITE, NOUVELLE VAGUE).

Jamais on ne parvient à s’intéresser à Edgar, ni à son entourage, ni à ses buts ou ses émotions, tout est distancié comme on pouvait s’y attendre dans une séparation totale de l’histoire et de la mise en scène. Parfois un moment magique remonte à la surface pendant quelques secondes pour s’engloutir à jamais dans l’inévitable fatras intellectuel développé par le film.

Ô tristesse, ô désespoir, …

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...