Titre français: Stonehearst Asylum

Equipe:
Durée: 113‘
Genre: Thriller
Date de sortie: 28/10/2014
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Université d’Oxford, fin du 19e siècle. Dans un amphithéâtre de médecine, une femme est amenée afin d’illustrer les résultats d’attaques hystériques. Un des étudiants ne parvient pas à quitter du regard cette femme à la beauté mystérieuse et aristocratique...

Notre critique:

Ah, Edgar Allan Poe! Cet immense écrivain américain du 19e siècle inspire depuis bien longtemps tous les metteurs en scènes, scénaristes et autres auteurs amateurs d’étrange et l’on peut chiffrer à plusieurs centaines les films tirés de ses oeuvres, mis en scène par des spécialistes du genre comme Roger Corman (THE RAVEN, HOUSE OF USHER, etc) ou par des célébrités comme Fellini, Malle ou Vadim (HISTOIRES EXTRAORDINAIRES).
Il ne se passe donc pratiquement jamais une année sans que l’une des nouvelles du maître soit mise en image. Ce qui nous amène donc à ce ELIZA GRAVES basé sur la nouvelle “Le système du docteur Goudron et du professeur Plume”, réflexion critique de Poe sur l’état de l’art en la matière de soins de santé dans les asiles psychiatriques de la première moitié du 19e siècle.
Disons-le sans ambages, l’adaptation de Brad Anderson (l’excellent THE MACHINIST, TRANSSIBERIAN ou NEXT STOP WONDERLAND) est très classique rappelant bien souvent celle d’un Roger Corman et n’apporte pas le côté moderne que l’on était en droit de s’attendre avec un tel réalisateur aux commandes.
Par contre, le récit est somme toute juste ce qu’il faut de fidèle à la nouvelle et s’empare de certains traits pour mieux les pousser jusqu’au bout, le tout servi par une belle brochette de comédiens (Kate Beckinsale, Ben Kingsley et Michael Caine), ce qui fait au final que cet ELIZA GRAVES se laisse voir comme un thriller sympathique et évident d’un jour de semaine à la télévision.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...