Equipe: Amro Hamzawi, André Marcon, Julia Faure, Nora Hamzawi
Durée: 84‘
Genre: Comédie au ton doux-amer
Date de sortie: 23/09/2020
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Eléonore est serveuse dans un fast-food mais sa vraie vie, c’est l’écriture. Le problème c’est que 700 pages pour un premier roman, ça n’emballe pas vraiment les éditeurs...

Notre critique:

34 ans, pas de relations stables, une famille BCBG qui veut qu’elle se reprenne en main, voilà de  quoi faire le pitch d’une comédie tendre plutôt décalée. Et c’est clairement ce qu’a essayé de faire le réalisateur/scénariste franco-libanais Amro Hamzawi pour son premier film ELEONORE.

En choisissant une protagoniste (interprétée par Nora Hamzawi, la soeur du réalisateur), pas sûr d’elle, complètement angoissée et qui se pose des questions sur sa sexualité, il inscrit son récit dans une thématique humoristique, légèrement décalée, servi par des dialogues plutôt bien torchés.

Et même si le ton est à la comédie, une des bonnes surprise du film est de parvenir à traiter aussi de l’écrasement psychologique que subit Eléonore face à sa mère et sa soeur. Le sujet pourrait paraître grave mais reste présenté avec une certaine distance qui prête à sourire.

Bien sûr, c’est un premier film et comme tel, il n’échappe pas toujours à un manque de rythme qui heureusement ne pèse pas trop sur l’ensemble, le peps des interprètes et notamment de Nora Hamzawi compensant un peu cette faiblesse. Le tout donne un film sympathique, pas forcément indispensable mais laissant dans les yeux quelques moments réussis. 

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...