Equipe: Anna Castillo, Icíar Bollaín, Javier Gutiérrez, Paul Laverty, Pep Ambròs
Durée: 100‘
Genre: Comédie dramatique
Date de sortie: 13/07/2016
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Dans une ferme en Espagne, tandis que la petite fille Alma s'occupe des poulets, Ramon, le grand-père, contemple avec tristesse sa plantation d'oliviers. Plus tard, avec le support de l'un des aides de ferme, Rafa, Alma monte un canular téléphonique pour son oncle Alcachofa.

Notre critique:

Présenté au Brussels Film Festival en 2016, EL OLIVO retrace la quête d’une jeune fille qui, pour redonner l’envie de vivre à son grand-père, va aller jusqu’en Allemagne pour retrouver l’olivier plusieurs fois centenaire que son père a vendu contre l’avis du grand-père.

Alors que le grand-père se laisse mourir de tristesse, Alma parvient à convaincre toute sa famille (moyennant quelques mensonges par omission) à l’aider à récupérer l’olivier du grand-père.

Bourré d’émotions (la scène du déracinement de l’arbre est déchirante), mêlant passé et présent avec beaucoup de fluidité, EL OLIVO, film de la réalisatrice/actrice espagnole Icíar Bollaín fait dans la simplicité pour privilégier les rapports entre personnages plus que les ramifications de l’histoire.

Sans concessions mais sans pathos aussi, le film frappe au cœur, distillant à la fois un message écologique, un message sur la filiation et les rapports inter-générationnels, un message sur la transmission, qui sonnent tous juste notamment parce que servis par une palette de comédiens parfaitement dans le ton.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...