Titre français: La plateforme

Equipe: Antonia San Juan, David Desola, Galder Gaztelu-Urrutia, Ivan Massagué, Zorion Eguileor
Durée: 94‘
Genre: Film de science-fiction
Date de sortie: 20/03/2020
(cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Il y a 3 catégories de personnes: celles qui sont au-dessus, celles qui sont en dessous et celles qui tombent. Et au niveau 48 de cette fosse/prison un peu particulière, deux détenus se demandent ce qu'ils vont bien pouvoir manger. Autrement dit ce que ceux du 47e étage vont leur laisser...

Notre critique:

Nouveauté Netflix qui allait être présentée au 38e Brussels International Fantasy Film Festival avant que la pandémie du coronavirus n’annule le festival, EL HOYO (La plateforme en français) fait, dès les premières images, penser à CUBE de Vincenzo Natali, série B très maline qui racontait l’histoire de 6 personnes dans un labyrinthe aux règles étranges.

EL HOYO propose un concept similaire en plaçant 2 personnages à un étage d’une prison comptant un nombre inconnu d’étages et où la nourriture est délivrée aux prisonniers par une plateforme qui permet à l’ensemble des prisonniers de manger. Bien évidemment, les premiers étages sont mieux servis que les derniers qui en général n’ont plus de nourriture lorsque la plateforme arrive chez eux. Uu certain nombre de règles régit cet univers particulier dont nous allons connaître peu à peu les dangers et les possibilités…

Premier long métrage de l’espagnol Galder Gaztelu-Urrutia, EL HOYO bénéficie d’un scénario vraiment intelligent qui utilise la forme de la fable pour asséner au spectateur un discours politique et social complexe. Entre religion et philosophie, le récit suit Goreng, un homme de principe, un intellectuel au milieu d’un monde sans pitié, une sorte de messie qui va exécuter le plan de la solidarité spontanée prêché par l’administration de la fosse/prison.

Sous le couvert d’un huis-clos, EL HOYO (La plateforme) est un film de SF lorgnant sur l’horreur avec un suspens parfaitement maîtrisé et une fin ouverte qui laisse aux spectateurs toute interprétation qui pourrait les satisfaire. A voir absolument pour tous les fans de film de genre bien que les autres y trouveront certainement leur compte également…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...