Equipe: Bo Burnham, Elsie Fisher, Emily Robinson, Josh Hamilton
Durée: 93‘
Genre: Comédie dramatique
Date de sortie: 20/02/2019
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Kayla, élève de dernière année avant le lycée, plutôt introvertie et solitaire, annonce une nouvelle vidéo sur sa chaîne YouTube. Le sujet? “Soi toi-même”. Finalement, c’est surtout un prétexte pour parler d’elle-même.

Notre critique:

Premier film derrière la caméra du jeune acteur Bo Burnham, EIGHTH GRADE, dont il est également scénariste, est un film emprunt de toute la modernité de notre époque et qui décrit les affres d’une jeune fille encore adolescente qui cherche à s’affirmer et à s’intégrer en donnant des recommandations que bien sûr elle ne suit pas.

Considéré comme discrète, avec des rapports plutôt tendus avec son père célibataire, Kayla s’enferme complètement dans les réseaux sociaux qui lui permettent de s’intégrer indirectement. Le plus amusant est sans doute que cette description, hormis la présence des nouveaux moyens de communication, est bien sûr celle des problèmes des jeunes depuis plusieurs décennies.

En soi donc, EIGHTH GRADE est juste une description des affres des adolescentes transposées en plein 21e siècle. Habilement mise en scène avec une musique très rythmée, quasi tribale, le film est très dynamique, jouant aussi sur des dialogues vifs et drôles, légèrement décalés.

Emmené avec une sérénité et une force tranquille par la jeune Elsie Fisher (15 ans), EIGHTH GRADE est une bonne surprise dans les comédies américaines mettant en scène des adolescents en mal de vivre, même si ce n’est que l’enrobage qui change des comédies du même genre vu depuis une vingtaine d’années.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...