Equipe:
Durée: 126‘
Genre: Drame policier
Date de sortie: 16/02/2010
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Boston. Flic réputé, Tommy Craven accueille sa fille Emma à l'arrivée de son train. Il vit seul et emmène sa fille chez lui. Mais après quelques heures sa fille commence soudain à vomir et à avoir des saignements de nez. Alors que Tommy se prépare à la conduire à l'hôpital, sa fille est sauvagement abattu par un individu cagoulé sur le pas de sa porte.

Notre critique:

Tiré d’une mini-série des années 80 du même titre, et dont certains épisodes étaient déjà réalisés par Martin Campbell, EDGE OF DARKNESS se veut un thriller politique, industriel et écologique qui marque en plus le retour devant la caméra de Mel Gibson après sept années. Il revient donc dans un personnage plus serein, moins en force mais toujours -comme dans beaucoup de ses films- pour qui la vengeance est le moteur de son existence.
Après un début un peu lent, confus et artificiel, le film prend rapidement l’aspect d’un jeu de piste fort classique dont la phrase clé "that’s classified" met en évidence les nombreux sous-entendus (pas toujours clairs) qui parsèment le récit.
A la barre, Martin Campbell en bon spécialiste des films d’action (il a réalisé GOLDENEYE, THE MASK OF ZORRO, CASINO ROYALE) ne loupe aucune des scènes rythmées du film mais manque un peu d’efficacité dans les moments plus calmes et plus intimistes du film.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...