Equipe:
Durée: 90‘
Genre:
Date de sortie: 10/02/2002
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Entre 1940 et 1946 en Palestine, à la fin du mandat Britannique. D'origine américaine, Samantha et Dov Ernst ont immigré en Palestine par conviction sioniste. Dov est un architecte communiste qui consacre toute son énergie à la construction de son pays et délaisse Samantha. Le frère de Samantha, Kalman, débarque des USA en Palestine pour y faire des affaires en achetant des terres aux Arabes malgré les mises en garde de son père. Mais son rêve d'Orient fera long feu ainsi d'ailleurs que celui de Samantha.

Notre critique:

Basé sur une nouvelle d’Arthur Miller, mis en scène par Amos Gitaï, EDEN se présente comme une histoire d’amour et de fraternité sur fond d’Histoire. Cependant ce fragment d’Histoire avec un grand H n’est pas fait pour le néophyte qui se retrouve jeté au milieu des tiraillements de plusieurs peuples sans en connaître les tenants et les aboutissants. On devine les origines des différents conflits qui enflammeront ensuite la région sans pour autant qu’on nous les explique. Et même si cette absence d’explication est une volonté d’Amos Gitai, réalisateur de documentaires principalement, on regrettera ce choix qui n’ouvre pas le film à un plus large public.

Les images succèdent aux images sans dialogues (ou si peu), et Gitai tisse la toile des relations humaines en contemplant plutôt qu’en agissant. Ce sont les points de vue des différents personnages qui nous permettent d’entrer dans l’histoire. Ainsi l’idéalisme de Samantha s’oppose au matérialisme de son frère, tandis que le point de vue extérieur du frère et du père s’oppose à la vision interne de Dov et de Samantha. La terre promise de Kalman, sorte de terre extraite des contes des Mille et Une Nuits, est loin de celle Samantha, observatrice d’un spectacle dont elle fait partie…

On notera avec amusement la présence dans le rôle du père de Samantha et Kalman d’Arthur Miller lui-même qui donne la réplique à Danny Huston (Kalman), fils de John Huston, réalisateur de THE MISFITS sur une scénario de Miller… La boucle est bouclée.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...