Equipe:
Durée: 90‘
Genre: Comédie satirique
Date de sortie: 29/06/2004
Cotation: ooo (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Caucase. Un convoi militaire est attaqué et un missile français vendu à la Russie est subtilisé par une organisation criminelle. La DGSE est en alerte et met deux de ses agents sur le coup: Benoît Rivière et William le sauvage, deux ringards nullissimes, qui vont servir de chèvres pour découvrir qui sont les voleurs...

Notre critique:

Après nous avoir fait sentir l’air de Marseille et de ses chauffeurs de taxi avec le premier opus de TAXI, Gérard Pirès embraye maintenant sur une parodie à la 007… et nous livre une comédie franchouillarde avec le duo d’enfer de M6: Eric (Judor) et Ramzy (Bedia).

Spécialistes du comique maladroit, le duo qui pouvait fonctionner à la télé dans des sketches ou des apparitions courtes a déjà montré ses limites lors de son précédent long métrage: LA TOUR MONTPARNASSE INFERNALE. Dans la durée, on est par contre loin, très loin du talent d’une troupe comme celle du Splendid en son temps…

Pirès ne devrait pas hésiter à mettre des sous-titres pour signaler les endroits où il faut rire car on s’ennuie ferme et ce ne sont pas les quelques traits d’humour tombant à plat au beau milieu des effets spéciaux qui changent quelque chose. Seul gag à (peut-être) retenir: le GSM molaire avec vibreur… Cela fait peu!
La plupart du temps, on assiste à un défilé de paysages, de belles filles qui nous font plus penser à une revue de mode qu’à du cinéma. Quant au reste, il semble que le seul but de ce DOUBLE ZERO soit probablement une certaine forme de glorification de la bêtise!

On se demandera comment de tels films (à l’instar de LA TOUR MONTPARNASSE INFERNALE) peuvent encore voir le jour. Sans doute l’adéquation ‘public et investissement’ est-elle en faveur des finances du producteur? Mais alors on peut se demander pourquoi le public va voir ce genre de film? Le cinéma n’a-t-il plus rien d’autre d’intéressant à proposer que de vider le cerveau de ses spectateurs? Alors, à bas le cinéma lobotomisant!

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...