Equipe:
Durée: 115‘
Genre: Thriller
Date de sortie: 02/07/2013
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Kyle va a son boulot comme d'habitude. Il bosse dans le monde de la pornographie et se produit face à des webcams. Nina, quant à elle, se branche en ligne et discute avec Kyle. En tant que journaliste, elle veut essayer d'obtenir un interview avec lui pour faire un papier à sensation...

Notre critique:

Dans un monde ultra-connecté où la parole directe a perdu de son importance, des liens fictifs et intangibles se tissent entre les êtres. Tous les ingrédients et tous les personnages sont alors en place pour que le récit dérape. Sorte de CRASH (de Paul Haggis) hyper-connecté, DISCONNECT est un film aux personnages riches et complexes dont les destins s’entremêlent.
Tandis que pour les uns la technologie est une bénédiction, pour les autres, elle est souffrance. Et chacun devra gérer les interactions et les implications de celle-ci dans ses relations avec les autres.
Pour son premier film de fiction, Henry Alex Rubin frappe fort en faisant un quasi sans fautes au niveau de sa mise en scène d’une histoire complexe et offre à ses interprètes un écrin dans lequel ils proposent le meilleur d’eux-mêmes. DISCONNECT n’a pas de stars ni de réalisateur ou scénariste vedette mais n’en demeure pas moins un film à voir en ce début d’été…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...