Titre français: Dirty Papy

Equipe: Dan Mazer, John Phillips, Robert De Niro, Zac Efron, Zoey Deutch
Durée: 102‘
Genre: Comédie
Date de sortie: 17/02/2016
Cotation: oo (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Jason et Nick, 2 frères, sont à l’enterrement de leur grand-mère. Nick est plus ou moins défoncé et met tout le monde mal à l’aise. Le grand-père voudrait, en mémoire de sa femme, se rendre avec Jason dans un lieu de villégiature, mais cela tombe très mal car Jason va se marier...

 

Notre critique:

Un grand-père qui n’a plus eu de sexe depuis 15 ans ne rêve que d’une seule chose: coucher le plus possible quitte à en mourir. DIRTY GRANDPA, c’est donc un pitch bateau qui va conduire à une histoire non moins bateau d’ailleurs, mise en scène par Dan Mazer, producteur notamment des ‘oeuvres’ de Sacha Baron Cohen.

Fait de bric et de broc, le récit est est placé sous l’égide d’un humour déplacé, hors contexte, grossier et souvent vulgaire qui ne fonctionne jamais, le tout enrobé d’une moralité plus que douteuse. Et malheureusement, ce n’est ni Robert De Niro (THE INTERN, THE FAMILY) ni Zac Efron (THE PAPER BOY, THE LUCKY ONE) qui parviennent à relever des dialogues crus. Ils ne font que se débattre dans un assemblage improbable de sous-récits plus anecdotiques qu’intéressants et ne servant jamais la ligne conductrice si tant est qu’il y en ait une.

Décidément, si Robert De Niro n’arrête pas de tourner, on peut se demander si il lit encore les scénarios qu’il accepte ou si il a besoin d’argent au point de se retrouver dans toutes les productions minables qui passent à sa portée!

 

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...