Titre français: Dinosaure

Equipe:
Durée: 82‘
Genre:
Date de sortie: 28/11/2000
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Il y a longtemps à l'époque des dinosaures... Un oeuf d'iguanodon est chapardé par un ptérodactyle et finit parmi une gentille famille de lémuriens...

Notre critique:

Les monstres préhistoriques semblent être une source intarissable pour tous. Livres, films, jeux et dessins animés n’ont de cesse de s’abreuver dans ce réservoir à histoires, foyer de splendeurs visuelles. La dernière production Disney se démarque de ses prédécesseurs grâce à un aspect visuel époustouflant. Subtil mariage entre prises de vues réelles pour les décors et images informatiques dernier cri, Dinosaure est un ravissement pour les yeux. On ne peut pas en dire autant de son scénario qui sent la naphtaline à plein nez.

Pendant les 10 premières minutes, on suit les pérégrinations de l’oeuf. Puis, l’anthropomorphisme prend le pas sur la nature animale. Et nos amis les bêtes de s’étendre sur des considérations extistentiello-philosophiques. Dès lors, la quête initiatique basique vampirise la faune sauvage…

Doté de peu d’humour, ce cheminement sans éclat trimballe ses clichés et ses petits moments fort conformes. Après tout, c’est et cela doit rester du Disney, sans plus. Présenté comme une prouesse technique plutôt qu’une véritable oeuvre, DINOSAUR remplit honnêtement son cahier des charges: en mettre plein les mirettes. Mais il ne dépasse jamais ce postulat.

A propos de l'auteur

Journaliste