Titre français: Le mur invisible

Equipe:
Genre: Drame
Date de sortie: 09/04/2013
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

5 novembre. Une femme rédige son journal afin de ne pas perdre la tête alors qu'elle est maintenant seule au monde prisonnière d'un mur invisible qui l'empêche de quitter les alpages et la maison où elle se trouvait avant cet inexplicable drame.

Notre critique:

Adapté du roman éponyme de l’autrichienne Marlen Haushofer, DIE WAND est une histoire intrigante et fantastique tournée dans un décor de montagne où la nature prédomine. Sorte de métaphore à la fois sur l’enfermement et sur la solitude, c’est un film qui incite à la réflexion au même titre qu’un Robinson Crusoe ou encore un THE ROAD.
C’est la voix off du personnage principal qui rythme complètement le film en support d’un récit très lent qui répond à l’introspection de ce personnage. Les paysages magnifiques ne font qu’eux aussi renforcer l’impression de solitude dans cet espace ouvert et tendent évidemment à contribuer au sentiment d’angoisse et d’impuissance face à une puissance invisible qui aurait contraint la protagoniste à être enfermée.
La mise en scène mélange des moments différents de l’histoire tout en conservant l’impression de routine et d’habitude qui dirige le personnage. On suit ainsi le voyage intérieur de cette femme qui n’a de cesse d’essayer de se faire à l’idée absurde de cet enfermement et de briser cette routine tout en n’arrêtant jamais de s’interroger.
Si le côté esthétique et la partie philosophique du film n’échapperont à personne, le sens de la fin, la froideur du propos et la lenteur du film seront hélas des difficultés difficilement surmontables pour la plupart des spectateurs qu’un tel sujet intéresserait…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...