Titre français: Les conquérantes

Equipe: Marie Leuenberger, Maximilian Simonischek, Petra Biondina Volpe, Rachel Braunschweig
Durée: 96‘
Genre: Comédie dramatique
Date de sortie: 13/12/2017
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

En 1971, le monde bouge. Partout, sauf dans un petit village de Suisse allemande qui lui reste complètement immobile. Les femmes n’y ont même pas encore le droit de vote...

Notre critique:

1971 en Suisse, autant dire le moyen âge dans le reste de l’Europe en terme de droit des femmes et de libertés individuelles féminines. Et DIE GOTTLICHE ORDNUNG (Les conquérantes) est un véritable film témoignage sur cette époque et sur les interdits d’une société qui refuse à cette époque de donner le droit de vote aux femmes.

Plus film éducatif et historique qu’une fiction passionnante, DIE GOTTLICHE ORDNUNG retracent donc la lutte des femmes de ce petit village pour conquérir le droit de votes.  Ce combat très difficile, bourrés de préjugés aujourd’hui révolus (enfin, on l’espère) dans nos sociétés est rythmé par toutes les tentatives de ces femmes de défendre leurs droits: réunions féminines, grève du sexe ou tout simplement des taches ménagères, etc.

Avec une photographie et des costumes qui rendent parfaitement hommage à l’époque des années 70, DIE GOTTLICHE ORDNUNG sent un peu trop la démonstration ou les pages jaunies d’un livre d’histoire et manque hélas un peu de subtilité.

Cela étant la volonté de montrer une histoire édifiante que beaucoup d’entre nous jugeront presque moyenâgeuse (alors que finalement elle a rythmé une bonne partie de l’Europe au 20è siècle) est plutôt réussie surtout lorsque l’on apprend que c’est en 1994 que le dernier canton Suisse a enfin autorisé le droit de vote pour les femmes!

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...