Titre français: La merditude des choses

Equipe:
Durée: 108‘
Genre: Drame
Date de sortie: 06/10/2009
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Gunther, 13 ans, vit avec son père et ses oncles, tous de véritables glandeurs sans boulots et soulographes notoires... La vie de Gunther commence donc sous de mauvais auspices...

Notre critique:

Filmé caméra à l’épaule, DE HELAASHEID DER DINGEN raconte donc l’histoire du petit Gunther dans une sorte de récit autobiographique écrit par Gunther, adulte, devenu un écrivain de renom… Sorte de long flashback, le film nous entraîne donc dans les affres d’un enfant plutôt doué vivant une vie de dingue au milieu d’une famille de dingues.

La famille du jeune garçon, hormis sa grand-mère, est représentée comme une sorte de moulinette à réduire les belles choses à néant, mais, paradoxalement, c’est de là, d’une certaine façon, que naîtra le Gunther écrivain.

Des alcooliques, des beuveries à n’en plus finir, le tout doublé d’une certaine belgitude outrancière et sans subtilité, voilà les ingrédients dans lesquels baignent Gunther jeune (mais que doivent aussi supporter les spectateurs). Heureusement, le réalisateur et scénariste Felix Van Groeningen a réussi à semer quelques beaux moments de poésie au milieu de ces moments graveleux, poésie qui empêche souvent le film de sombrer dans le défaut qu’il reproche à la famille de Gunther…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...