Titre français: Le Cercle

Equipe:
Durée: 90‘
Genre:
Date de sortie: 30/05/2001
(cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Une femme vient juste d'accoucher d'une fillette. Comment imaginer qu'elles sont toutes les deux indésirables? Trois prisonnières viennent de s'évader, le manque d'argent les poussera à un acte désespéré. Une jeune femme sans papiers ni compagnon est réduite à mentir pour s'acheter un ticket de bus. Une autre, célibataire, battue par ses frères, tente de trouver un moyen d'avorter.

Notre critique:

Sur un rythme vif, à coup de longs plans à l’épaule, le réalisateur iranien Jafar Panahi entre au coeur de son sujet: la condition de la femme dans un pays qui ne lui offre que très peu de libertés. Entremêlant les destins de ses protagonistes, le metteur en scène dépeint un monde de femmes en prise à des discriminations qui remontent trop loin dans le temps pour être abolies. Sans s’apitoyer sur ses personnages, le cinéaste dresse un constat horrible mais non dénué de dignité. Distillant soigneusement son information, le cinéaste utilise remarquablement les possibilités du non-dit. Il aborde avec pudeur des thèmes tabous dans l’islam, comme celui de la prostitution ou de l’avortement, et les encercle littéralement. Cercle vicieux, cercle sans fin, cercle de la vie: tout début n’est que fin qui elle-même marque un autre début. L’impuissance de ces femmes est inéluctable mais cette spirale infernale ne leur enlèvera jamais le désir farouche d’exister.

LE CERCLE est un grand film fort utile voire indispensable par son contenu et sa mise en forme étonnamment adéquate.

A propos de l'auteur

Journaliste